Le nouveau chef de la marine australienne soutient l’idée d’une flotte sous-marine plus nombreuse, mais pas au détriment de bâtiments de surface très puissants.

Alors que la marine australienne commence la planification de la construction de sous-marins de nouvelle génération, le vice-amiral Russ Crane a déclaré que les sous-marins resteraient au cœur de la défense maritime à long terme de la nation.

Le nouveau Livre Blanc sur la défense du gouvernement australien, attendant au début de l’an prochain, devrait souligner le besoin d’une flotte de 12 nouveaux sous-marins pour remplacer après 2020 les sous-marins de la classe Collins.

Ils devraient être équipés de missiles de croisière à longue portée, de senseurs plus sophistiqués et de systèmes de propulsion anaérobie pour des missions lointaines.

"Je soutiens fortement une augmentation du nombre de sous-marins. Je pense que nous allons résoudre le problème de personnel dont certains croient qu’il nous empêchera de parvenir à des capacités accrues," a déclaré jeudi l’amiral Crane devant le Submarine Institute of Australia. "Mais je ne suis pas en faveur d’une augmentation du nombre de sous-marins si c’est au détriment d’une force équilibrée.

"Le nombre de nos navires de surface a diminué et je pense que le chiffre historiquement bas de 12 frégates et destroyers aujourd’hui et 11 à l’avenir, est le minimum absolu sous lequel nous ne devons pas passer."

Il a expliqué que la force de surface était sous le niveau idéal de capacités pour "l’éventail complet des opérations maritimes". Mais il a ajouté qu’il ne voulait pas voir une "guerre tribale" entre les navires de surface et les sous-marins.

L’amiral Crane a reconnu que la marine aurait besoin d’un grand sous-marin pouvant effectuer des missions lointaines. Il a concédé qu’il serait difficile de trouver une solution sur étagères dans les pays utilisant des sous-marins classiques.

Le mois dernier, le gouvernement australien a annoncé le financement de 4,67 millions $ pour effectuer des études initiales sur le remplacement des Collins.

Référence :

The Australian (Australie)