Nouveau signe de la fin de l’IPER du Charles de Gaulle, le porte-avions teste en ce moment sa catapulte oblique.